Arthro-IRM ARTHRO-IRM

L'ARTHROGRAPHIE 

Cette première phase de l'examen consiste à injecter, à l’aide d’une aiguille, un liquide iodé à l’intérieur d’une articulation. Cette injection se fait en salle radio conventionnelle et utilise des rayons X.  Les clichés radiographiques permettent d’étudier le contenu de l’articulation.

L’examen se fait en position allongée.

La peau est d’abord désinfectée. La piqûre est, comme toute piqûre, le moment un peu désagréable de l’examen. L’injection du produit de contraste dans l’articulation ne provoque tout au plus que des douleurs modérées et très passagères. Après avoir retiré l’aiguille, votre articulation sera placée dans différentes positions et le technicien prendra plusieurs clichés.

Il est rarissime qu’un liquide injecté dans une articulation provoque des réactions allergiques. De plus, celles-ci sont le plus souvent sans conséquence.

Comme pour toute ponction, il existe un risque très faible d’infection. Toutes les précautions nécessaires pour l’éviter sont prises. Des douleurs, un gonflement de l’articulation, de la fièvre dans les jours qui suivent l’examen doivent vous alerter. Il faut alors appeler le radiologue ou votre médecin traitant sans délai, car il peut être urgent de vous donner un traitement.

L'IRM

C'est la seconde phase de l'examen : le patient va à la suite de l'injection être dirigé vers le service d'IRM pour l'acquisition des séquences adaptées.

L'acquisition dure environ 15 minutes et est indolore.

RESULTATS

Les résultats sont donnés par le radiologue ayant pratiqué l'injection de produit dans l'articulation ; ils sont disponibes avec un petit délais qui sera précisé par le radiologue.